Interview des membres de la communauté Planète-SF #2 : Cornwall

CCI09102012_00000Mon nom est Cornwall, Lady Choupinette Cornwall ! J’habite dans les terres celtes qui ne m’ont pourtant pas vue naître mais pour lesquelles j’ai un attachement viscéral ^^ Je suis d’abord une lectrice de l’imaginaire avant d’être une blogueuse. Le blog est avant tout un partage de lectures plus que de la critique littéraire. Je suis très friande de lecture post-apocalytique et je ne crache pas sur quelques bonnes lectures zombiesques. Je lis quelques thrillers à l’occasion et de la Fantasy si elle est signée Jaworski !!

Pourquoi t’intéresses-tu aux littératures de l’imaginaire ? As-tu des livres et auteurs cultes ?

Pourquoi, hum je ne sais pas. Comment oui, ça je peux l’expliquer. Je crois que ça m’est venu naturellement avec mon univers musical, le métal m’a poussé vers les lectures de l’imaginaire. Entre autres groupes, quand on écoute Summoning en boucle c’est tout de même fort dommage de ne pas avoir lu Tolkien. Et j’ai eu ma petite période Cradle of Filth (le nain hurleur m’a très vite lassé !) qui m’a un peu poussé à sa manière sur des lectures fantastiques. J’ai lu quelques Anthologies Territoires de l’inquiétude et quelques ouvrages Denoël de l’époque. Tel que Black velvet de Alain Dorémieux , Gabriel de Lisa Tuttle et Le chien qui rit d’Anne Duguël, et quand je regarde de plus près je crois même avoir lu La mort peut danser de Ligny et aussi quelques Stephen King et du Shirley Jackson. Par contre je n’ai absolument rien gardé de cette époque, ni souvenir de lecture ni matériel ayant tout revendu (indépendamment de ma volonté bien entendu). Et Puis il y a eu un blanc, un passage à vide, exempt de lecture, et un gentil libraire m’a proposé de lire Thomas Le rimeur, j’ai mis du temps à le lire. Et puis j’ai remis le pied à l’étrier et j’ai entamé la série L’Assassin Royal de Robin Hobb. Maintenant je suis plus friande de lecture SF post apo/ anticipation que de Fantasy dans laquelle j’ai de plus en plus de mal à m’immerger.

Je n’ai pas de roman culte ni d’auteur culte. Il y a des auteurs pour qui j’ai une profonde admiration et un énorme capital sympathie : Thomas Geha/Xavier Dollo (qui si je me trompe pas m’avait conseillé Thomas le Rimeur, mes souvenirs sont brumeux mais je ne pense pas me fourvoyer), Laurent Whale, Lionel Davoust, Anne Fakhouri, Nathalie Dau, Jeanne-A Debats etc … Beaucoup d’auteurs français en fait !

Il y des livres par contre pour lesquels j’ai une affection particulière : Le petit Prince et oui c’est assez prévisible. Le songe d’une nuit d’été, Tristan et Yseult et enfin Exodes de Ligny. Quand je parle d’affection hein c’est vraiment insécable, Exodes non content d’être un excellent roman m’a fait connaître Lune, je crois qu’il y a donc une part d’affect non négligeable dans l’appréciation de ce livre.

Quelle est l’histoire de ton blog ? Y parles-tu uniquement de littératures de l’imaginaire ?

L’histoire de mon blog est très récente, le blog n’a qu’un an. Il y a quelques années j’avais pris l’habitude de publier les couvertures de mes lectures sur mon mur Facebook en taguant les auteurs et les maisons d’éditions, c’était d’une certaine façon un moyen détourné pour faire connaissance avec d’autres lecteurs, c’est comme ça d’ailleurs que j’ai connu Lune, merci infiniment à Facebook !! Et j’ai été approché par Thomas Riquet (Mythologica) qui au vue de mes lectures m’a proposé de me tester à la chronique, j’ai donc chroniqué un temps pour Mythologica. Mes deux premières chroniques je les ai faites sur des romans d’auteurs pour qui j’ai énormément de sympathie (comment ne pas en avoir en même temps) que sont Lionel Davoust pour La Volonté du Dragon et Laurent Whale pour Les Pilleurs d’âme. Et puis est venue un jour et avec presque des encouragements excessifs «  Mais Aller fais ton blog Aller aller ». Ok mais il me fallait un nom, et tant que je n’avais pas le nom que j’estimais être le bon il n’était pas nécessaire de créer un blog.

Je n’y parle pas que de Littératures de l’imaginaire, il m’arrive également de lire du thriller mais c’est assez rare. Par contre je n’y parle que de livres. Je me sens déjà pas très assurée sur mes chroniques de bouquin. Je trouverais présomptueux de ma part de chroniquer des films ou des BD, manga etc… Je n’ai pas les armes pour le faire alors je m’abstiens bien que j’aime beaucoup le cinéma.

Pour terminer, lesquelles de tes récentes lectures nous conseillerais-tu ?

La constellation du chien de Peter Heller

9782330019389, 0-1640298Hystérésis de Loïc Le Borgne

9782843441240, 0-1899456Intégrale Alone de Thomas Geha

9791090648173, 0-1908123Trois post-apos excellents et malgré tout diamétralement différents !

Merci Choupinette Cornwall pour tes réponses ! Vous pouvez retrouver son blog en cliquant sur la bannière ci-dessous.

unnamedN’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum du Planète-SF pour partager vos lectures, et bien plus encore.

Ceux qui souhaitent également être interviewés, vous pouvez vous signaler ici.

Merci de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Les chroniques du jury, volume 2

Suite de la saga des chroniques du jury aujourd’hui.

gandalfreading-a-book

Commençons par un rattrapage. Efelle vient de chroniquer Alif l’invisible, de G. Willow Wilson. Son avis est ici.

Bien d’autres choses ont été lues et chroniquées :

Cru, de Luvan, par Efelle, Julien, Lune

Dominium Mundi, de François Baranger, par Lune

Durée d’oscillation variable, de Martin Lessard, par Lhisbei

Everness, de Ian McDonald, par Lhisbei

Ferrailleurs des mers, de Paolo Bacigalupi, par Lhisbei, Lune, Tigger Lilly, Xapur

Frontière barbare, de Serge Brussolo, par Julien

God save the Queen, de Kate Locke, par Lhisbei

Harmonie, de Project Itoh, par Gromovar, Lune

Kraken, de China Mieville, par Efelle, Tigger Lilly

 

Et ça sera encore mieux la semaine prochaine. Stay tuned !

gandalf book

Merci de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Interview des membres de la communauté Planète-SF #1 : Doris

AVT_Doris-Facciolo_5165
Doris du blog La Magie des Mots
Doris Facciolo, 28ans, 1m57, un poids qui ne me convient pas, vit en Belgique (région de Liège) avec deux chiens, pas de chat (allergique), une maladie incurable (Wegener), un grand enfant de 33 ans, comptable de formation, en charge des achats et d’une partie des tâches administratives dans la boîte où je travaille à temps plein et pour le reste Facebook est votre ami.

Planète-SF : Pourquoi t’intéresses-tu aux littératures de l’imaginaire ? Quels sont tes livres et auteurs cultes ?


Doris : Lorsque j’étais à l’école primaire, ma mère m’obligeait à lire. Je détestais ça. Elle m’a fait commencer par « Les quatres filles du docteur March », ça ne devait pas être le meilleur des choix.

Des années plus tard, lorsque l’école a commencé à nous imposer des lectures, j’ai posé un premier pas vers l’imaginaire. Je ne me souviens plus du titre que j’ai lu à ce moment, mais ce qui est certain, c’est que je n’ai jamais décroché depuis. La lecture, c’était mon échappatoire à un monde dans lequel je ne me sentais pas à ma place. J’avais besoin d’évasion, de rêve, d’exotisme. J’ai trouvé tout cela dans la SFFF.

Des livres et des auteurs cultes… je n’irai pas jusque là. Je ne voue de culte à rien ni personne. J’ai effectivement des auteurs plus représentés que d’autres dans ma bibliothèque : Robin Hobb, Frank Herbert, Arthur C. Clarke, Michael Moorcock, … avec tout de même les cycles de Robin Hobb qui prennent beaucoup de place.

Quelle est l’histoire de ton blog ? Y parles-tu uniquement de littératures de l’imaginaire ?

À la base, « La Magie des Mots » était un titre provisoire pour mon roman de Fantasy en cours d’écriture (en stand by depuis plusieurs mois). Je l’ai utilisé comme titre de site web où publier ledit roman chapitre par chapitre. Histoire d’avoir plus d’interactions avec les lecteurs, j’ai ajouté un blog au site web, mais il me manquait du contenu afin de l’alimenter. Dévoreuse de livres, pourquoi ne pas parler de mes lectures ? Le Blog-Notes était né.

J’y parle très majoritairement de littératures de l’imaginaire car c’est tout simplement 99% de mes lectures. Il arrive qu’un livre d’un autre genre se glisse subrepticement dans ma pile à lire, mais la chose est rare.

Parfois, je rédige aussi un billet lorsqu’un sujet touchant de près ou de loin aux livres, à l’écriture ou au domaine de l’édition me parle. Et puis bien entendu, j’y annonce mes publications et ma présence dans les salons littéraire (bien que tout ça soit assez neuf pour moi !).

Ceux qui souhaitent en savoir plus sur la progression de mon blog en 2013 (car avant, faut bien avouer qu’il ne s’y passait pas grand-chose), peuvent se rendre sur mon bilan 2013.

Pour terminer, lesquelles de tes récentes lectures nous conseillerais-tu ?

Pour de la Fantasy atypique, je conseillerais Druide, d’Oliver Peru. Un bon thriller haletant dans un univers fantasy/fantastique (parfois la frontière est mince).

Si vous êtes plutôt en recherche de SF et/ou post-apo, Les Derniers hommes de Pierre Bordage est un petit gros bijou.

Merci Doris pour tes réponses ! Vous pouvez retrouver son blog en cliquant sur la bannière ci-dessous.
unnamed N’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum du Planète-SF pour partager vos lectures, et bien plus encore.

Ceux qui souhaitent également être interviewés, vous pouvez vous signaler ici. Doris étant blogueuse mais aussi auteure, elle a choisi de donner son nom complet, évidemment chacun décide de donner son nom ou pas, et de montrer son visage ou pas !

Merci de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Les chroniques du jury, volume 1

gandalfreading-a-book

Tu te demandes, public, ce que fait le jury du Prix Planète-SF entre deux cérémonies. Ton intérêt est légitime et compréhensible.

Pénètre donc dans le saint des saints ! Viens assister au lent processus de sélection, à la lente infusion d’où finira par émerger le lauréat du Prix 2014 ! Viens voir ce que les jurés lisent, chroniquent, comment ils plongent tête la première dans l’océan des éligibles, quel vil minerai ils tamisent pour en extraire quelques pépites.

Première semaine de compte-rendu :

Le jury a travaillé dur. Voici ses premières impressions, dans l’ordre alphabétique des titres (ce qui explique que certains jurés n’apparaissent pas, n’ayant pas chroniqué les dits titres).

Ceci n’est bien sûr que le volume 1 de la récapitulation. Tous les titres lus seront, semaine après semaine, recensés ici.

Efelle a lu Chansons de la Terre Mourante vol. 1 (Anthologie hommage à Jack Vance)

Gromovar a lu Alif l’invisible (G. Willow Wilson), Au fil du temps (GRR Martin), Chansons de la Terre Mourante vol. 1, Chansons de la Terre Mourante vol. 2

Julien a lu Cœurs de rouille (Justine Niogret)

Lhisbei a lu Atomik Aztek (Sesshu Foster)

Lune, la plus sérieuse des Istari, a beaucoup œuvré. Elle ramène donc :

All Clear (Connie Willis), Black Out (Connie Willis), Ceux de l’autre rive (Christopher Buehlman), Cœurs de rouille (Justine Niogret), Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l’amour (S.G. Browne)

Tigger Lilly a lu All Clear (Connie Willis)

Voila. On y retourne. A bientôt pour la suite

gandalf book

Merci de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Noël approche. Pensez aux lauréats

Noël approche. Chacun va se demander quoi offrir ou s’offrir. Le Planète-SF proposera très prochainement une sélection d’idées de qualité.

En attendant, les trois lauréats du Prix Planète-SF des blogueurs sont trois valeurs sûres, presque trois incontournables pour l’honnête homme de l’imaginaire. Rappelons donc quels sont ces excellents ouvrages :

Cleer, de L.L. Kloetzer, lauréat 2011

La fille automate, de Paolo Bacigalupi, lauréat 2012

La maison des derviches, de Ian McDonald, lauréat 2013

Vous pouvez donc sans crainte y aller voir. Ce sont trois très bons romans et, chacun dans son genre propre, trois approches représentatives de ce que l’imaginaire peut proposer de meilleur.

Lauréats

Merci de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email