Interview des membres de la communauté Planète-SF #10 : Cédric Jeanneret

63Cédric, 35 ans, marié, trois enfants, vivant en Suisse. Rôliste, lecteur de SF (au sens large), grande gueule (demandez à ceux qui m’ont rencontré ils vous diront que je parle beaucoup, voir trop…). J’ai fait des études d’histoire et de géographie, ainsi que de littérature anglaise mais je bosse dans les trains. J’ai une orthographe et une grammaire hélas assez défaillantes et cela doit se ressentir dans mon blog et sur cette interview… (ndl – Note de Lune – Non j’ai relu !)

Pourquoi t’intéresses-tu aux littératures de l’imaginaire ? As-tu des livres et auteurs cultes ?

Urf ! Vaste question, j’aurais envie de répondre simplement en disant que j’aime cela ; c’est après tout la plus simple et la meilleure justification pour faire quoique ce soit.

Mais c’est sans doute un peu court. En y réfléchissant, j’ai l’impression que c’est quelque chose qui vient de très loin et qui a été nourri tout au long de mon enfance. Je me souviens d’une collection de mythes et légendes ré-écrits pour les enfants que je lisais avec plaisir (il y avait des volumes sur les loups, la mythologie nordique, grecque, etc.), puis il y a eu les livres dont vous êtes le héros ou encore des films comme La Guerre des étoiles et L’Histoire sans fin.

Deux ouvrages m’ont particulièrement marqués : un livre lu à l’école et dont j’ignore le nom et l’auteur (une histoire de village qui se retrouve en fait être une réserve primitive dans un monde technologiquement avancé) et, à 12 ans, Le Seigneur des anneaux qui fut une révélation. Depuis les littératures de l’imaginaire ne m’ont plus lâché (la Fantasy plus que la SF pure et dure, mais j’en lis aussi).

Au niveau Perdido Street Stationdes livres et auteurs cultes…. Alors, déjà, je suis un fanboy de Jaworski, mettez son nom sur une couverture et j’achète les yeux fermés. Au niveau des livres il y en a beaucoup qui m’ont marqué. La liste est parfois fluctuante mais contient quelques entrées stables :

Le Seigneur des anneaux de Tolkien, comme je le disais je l’ai lu à douze ans et ce fut la révélation.

Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez qui, quoiqu’en dise le classement en librairie, est un livre de SF qui marie avec bonheur l’histoire et les mythes d’Amérique avec une saga familiale.blogger-image--885601010

Jazz de Toni Morrison qui montre qu’il est possible d’écrire un livre qui reflète un genre musical.

Perdido Street Station de China Mieville qui m’a ouvert à la possibilité d’avoir une Fantasy différente mais passionnante.

Kalpa Imperial de Angelica Gorodischer, un recueil de nouvelles d’une écrivaine argentine qui est une pure merveille et que je ne me lasse pas de relire. Je rêve de voir traduit en français, ami éditeur si tu me lis….

Quelle est l’histoire de ton blog ? Y parles-tu uniquement de littératures de l’imaginaire ?

J’ai ouvert mon blog actuel en juin 2007 sur blogger, avant j’en ai eu un, privé, pendant quelques mois (six peut-être ?) sur MSN où je postais des citations, quelques éléments sur ma vie privée. Puis un jour je me suis dis que cela sera sympa de garder une trace écrite de mes impressions sur mes lectures (entre 50 et 60 par an en moyenne). J’ai donc ouvert un blog que j’ai créé avant tout pour moi et sans prétention aucune. Avec le temps il m’a permis de rencontrer d’autres blogueurs ce qui y ajoute une dimension fort sympathique.

J’y chronique toutes mes lectures littéraires. Comme je lis majoritairement dans les genres de l’imaginaire, le blog est très orienté, mais ce n’est pas une volonté de ma part. De temps à autre, au gré des envies, il m’arrive de faire un billet sur un film ou un jeu de rôle, mais c’est très marginal.

Pour terminer, lesquelles de tes récentes lectures nous conseillerais-tu ?

Je suis plutôt Maneshbon public, mais dans mes lectures de ces derniers mois voilà ce qui m’a le plus marqué :

Manesh de Stéphane Plateau : un roman de fantasy très bien écrit, avec un rythme « au fil de l’eau » qui convient bien à un très beau récit.

Hild de Nicola Griffith : un roman dans les interstices de l’histoire qui est bien écrit et également très intéressant. En anglais par contre.
Liavek
The Gospel of Loki de Joanne Harris, en anglais, est une présentation de l’histoire des dieux norses du point de vue de Loki ; classique mais efficace.

Liavek de Megan Lindholm (Robin Hobb) est une ensemble de nouvelles de fantasy qui forme un roman à facettes. L’édition papier est superbe et l’histoire très sympa.

Kalpa Imperial de Angelica Gordisher, en espagnol mais traduit en anglais par Le Guin, que j’ai relu récemment et qui fait partie de mon top 5.

Pour découvrir le blog de Cédric Jeanneret, cliquez ici.

N’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum du Planète-SF pour partager vos lectures, et bien plus encore.

Ceux qui souhaitent également être interviewés, vous pouvez vous signaler ici.

Merci de partager...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

3 réflexions au sujet de “Interview des membres de la communauté Planète-SF #10 : Cédric Jeanneret”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.