Les nominés du Prix Planète SF des blogueurs 2018

 

Le scrutin pour désigner la shortlist du Prix Planète-SF des Blogueurs 2018 est maintenant clos.

Les blogueurs et forumeurs votants ont voté sans présélection et choisi :

  • Dans la toile du temps d’Adrian Tchaikovsky (trad. Henry-Luc Planchat) / Denoël – Lunes d’encre

Les membres du jury ont voté sans présélection et choisi :

  • After Atlas d’Emma Newman (trad.Patrick Imbert) / J’ai Lu – Nouveaux Millénaires
  • La Cinquième saison de N. K. Jemisin (trad. Michelle Charrier) / J’ai Lu – Nouveaux Millénaires
  • L’Enfant de poussière de Patrick K. Dewdney / Au Diable Vauvert

Parité SF/Fantasy ainsi qu’autrices/auteurs pour quatre romans qui ont marqué les blogueurs et lecteurs cette année ! Venez en discuter sur le forum 😉

Les jurés à qui il manquerait des lectures les rattraperont cet été, et la délibération finale du jury aura lieu durant la première quinzaine de septembre.

Prix PSF 2018 : un premier titre pour la short-list

Le vote des forumeurs pour le premier titre de la short-list est clos depuis minuit. Les forumeurs PSF ont décidé. Ils ont choisi Dans la toile du temps d’Adrian Tchaikovsky, paru chez Denoël Lunes d’encre, et traduit par Henry-Luc Planchat.

Dans la toile du temps est donc le premier livre à entrer dans la short-list du Prix Planète-SF des Blogueurs 2018.

Ce choix collectif maintenant connu, le cercle plus restreint des Jurés du Prix va rapidement sélectionner par un scrutin interne les trois autres livres qui composeront la short-list définitive (qui sera publiée sous peu) sur laquelle le jury délibèrera pour attribuer le Prix Planète-SF des Blogueurs 2018.

Outre Dans la toile du temps, ont aussi obtenu au moins un suffrage (voire bien plus) :

After Atlas d’Emma Newman chez Nouveaux Millénaires, traduit par Patrick Imbert

Amatka de Karin Tidbeck chez La Volte, traduit par Luvan

L’Âme des horloges de David Mitchell chez L’Olivier, puis en poche chez Points, traduit par Manuel Berri (arrivé en second dans le classement !)

La Ballade de Black Tom de Victor LaValle chez Le Bélial’, traduit par Benoît Domis (malheureusement inéligible, car c’est une novella, mais bien tenté !!)

La Bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins chez Denoël Lunes d’encre, traduit par Jean-Daniel Brèque

La Cinquième saison de N. K. Jemisin chez Nouveaux Millénaires, traduit par Michelle Charrier

La Controverse de Zara XXIII de John Scalzi chez L’Atalante, traduit par Mikael Cabon

Le Crépuscule des dieux de Stéphane Przybylski chez Le Bélial’

La Forêt sombre de Liu Cixin chez Actes Sud, traduit par Gwennaël Gaffric

Danses aériennes de Nancy Kress chez Le Bélial’, traduit par Pierre-Paul Durastanti et Thomas Bauduret

Entre troll et ogre de Marie-Catherine Daniel chez ActuSF

Luna : Lune du loup de Ian McDonald chez Denoël Lunes d’encre, traduit par Gilles Goullet

Le Marteau des sorcières de Fabien Cerutti chez Mnémos

Mers brumeuses de Chloé Chevalier chez Les Moutons électriques

Station : La Chute d’Al Robertson chez Denoël Lunes d’encre, traduit par Florence Dolisi

Merci à tous les votants !

 

Le Prix Planète-SF déménage !

COMMUNIQUÉ DU PRIX PLANÈTE-SF DES BLOGUEURS
18/09/2017

« La Terre est le berceau de l’humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau. »

Fondé en 2011, le Prix Planète-SF des Blogueurs a grandi aux Utopiales de Nantes. Son trophée y a été remis en public durant six ans, d’un coin squatté près de l’ancien Bar de Mme Spock en 2011 à son Agora en 2016. Il y a accueilli L.L. Kloetzer, Gilles Dumay, Marion Mazauric, Sara Doke, Ian McDonald (et re-Gilles Dumay), Jacques Régnier, Morgane Caussarieu, Charlotte Volper, Jérome Vincent, Paolo Bacigalupi (et re-Sara Doke).

Mais aujourd’hui, les amarres sont larguées et la voile solaire déployée. Quittant le puits de gravité nantais, le Prix Planète-SF met le cap sur les Intergalactiques de Lyon.

Le Planète-SF remercie les Utopiales pour leur bienveillance à son égard pendant ses premières années et entame avec enthousiasme son voyage de 1,72 μsecondes-lumière vers sa nouvelle aventure lyonnaise.

Prix Planète SF 2016 : les quatre finalistes !

La liste des nominés pour le Prix Planète SF des blogueurs 2016 est dorénavant connue.

Voici donc les titres retenus :

  • Annihilation de Jeff VanderMeer (éd. Le Diable Vauvert – traduit par Gilles Goullet)
  • Les Nefs de Pangée de Christian Chavassieux (éd. Mnémos)
  • La Terre bleue de nos souvenirs d’Alastair Reynolds (éd. Bragelonne – traduit par Laurent Queyssi) – Choix des forumeurs
  • Vostok de Laurent Kloetzer (éd. Denoël)

logo-short-list-2016

Et pour information, voici les autres titres proposés mais qui ne font pas partie de la sélection finale :

  • Accelerando de Charles Stross (éd. Piranha – traduit par Jean Bonnefoy)
  • L’Abime au-delà des rêves de Peter F. Hamilton (éd. Bragelonne – traduit par Nenad Savic)
  • L’Autre ville de Michal Ajvaz (éd. Mirobole – traduit par Benoît Meunier)
  • Une Demi-couronne de Jo Walton (éd. Denoël – traduit par Florence Dolisi)
  • Les Enfermés de John Scalzi (éd. L’Atalante – traduit par Mikael Cabon)
  • La Femme d’argile et l’Homme de feu de Hélène Wecker (éd. Robert Laffont – traduit par Michèle Albaret-Maatsh)
  • Feuillets de cuivre de Fabien Clavel (éd. ActuSF)
  • Hamlet au paradis de Jo Walton (éd. Denoël – traduit par Florence Dolisi)
  • Infinités de Vandana Singh (éd. Denoël – traduit par Jean-Daniel Brèque)
  • Lum’en de Laurent Genefort (éd. du Bélial)
  • Le Poids du cœur de Rosa Montero (éd. Métailié – traduit par Myriam Chirousse)
  • Sous la colline de David Calvo (éd. La Volte)

L’été sera donc studieux pour le jury du Planète-SF qui délibérera à la rentrée et remettra le Prix Planète SF des Blogueurs lors des Utopiales fin octobre.

Idées cadeaux SFFF du jury du Prix Planète SF pour Noël

noelpsfNoël approche, et avec lui la corvée (qui a dit ça ?!) le bonheur de trouver des idées cadeaux ! Pour vous simplifier un peu la tâche, le jury du Prix Planète SF vous propose une sélection de titres (romans, recueils, BD, comics, mangas, beaux livres et DVD) pour tous les goûts 😉

Chroniques d’un rêve enclavé d’Ayerdhal : Parce qu’un grand auteur nous a quitté cette année et que ce roman, limite fantasy, est probablement son meilleur. Parce qu’on a le droit de rêver à l’utopie. Et parce qu’à force de faire rêver, on leur offre une autre manière de penser… et qui sait ? D’agir. Faut-il toujours que les étoiles qui brillent si intensément partent trop tôt ? (Disponible en grand format et numérique chez Le Diable Vauvert)
/!\ En lecture commune hommage à Ayerdhal sur Le Cercle d’Atuan en décembre, rejoignez-nous ! /!\

Dévoreur de Stefan Platteau : Une belle novella sur un ogre et ses victimes qui en plus d’être admirablement bien écrite est proposée dans un joli ouvrage qui sera du meilleur effet sous le sapin. (Disponible en moyen format et numérique chez Les Moutons électriques)

La Femme d’argile et l’Homme de feu d’Helene Wecker : Du fantastique au début du XXème siècle chez les migrants du melting pot américain. Une rencontre magnifique et pleine de sensibilité. (Disponible en grand format et numérique chez Robert Laffont)

Feuillets de cuivre de Fabien Clavel : Un polar steampunk et érudit du plus bel effet, un ensemble d’enquêtes dans la grande tradition du feuilleton et pourtant résolument moderne. (Disponible en grand format et numérique chez ActuSF)

La Fin de l’éternité d’Isaac Asimov : La clé de voûte de l’Histoire des temps futurs d’Isaac Asimov, un classique indémodable du voyage dans le temps. (Disponible en poche chez Folio SF)

Jadis, carnets et souvenirs picaresques de la ville infinie de Charlotte Bousquet (et collectif) : Un livre univers écrits à plusieurs mains au édition mnemos qui outre un bel écrin, propose une plongée fort sympathique dans une ville de fantasy. (Disponible en beau livre chez Mnémos)

PSF11

Lum’en de Laurent Genefort : Les chroniques d’une colonisation humaine. Ça se passe sur une planète éloignée dans un lointain futur, mais les thèmes font bien évidemment penser à notre propre histoire. Inspiré de Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Márquez, Lum’en est une illustration des éternelles erreurs humaines. (Disponible en grand format et numérique chez Le Bélial’)

Manesh de Stefan Platteau : De la fantasy superbement écrite, avec un rythme lent mais addictif. (Disponible en grand format et numérique chez Les Moutons électriques)

La Ménagerie de papier de Ken Liu : Pour les amoureux de la SF et des nouvelles, par le nouveau petit prodige du genre. 19 nouvelles contenant l’essence de la science-fiction. Émotions au rendez-vous. (Disponible en grand format et numérique chez Le Bélial’)

Les Nefs de Pangée de Christian Chavassieux : Une grande odyssée qui doit autant à Herman Melville qu’à Homère. Ample, inventif, ambitieux, surprenant, tous les ingrédients sont réunis pour vivre une grande aventure superbement écrite et qui, cerise sur le gâteau, ne manque pas de faire réfléchir. (Disponible en grand format et numérique chez Mnémos)

Nous allons tous très bien merci de Daryl Gregory : Une excitante novella fantastique par un membre du peuple de la SF pour les membres du peuple de la SF. Retrouver sa famille de cœur en lisant une histoire qui parle d’elle. Et des suites (ou préquelles) sont à venir. (Disponible en grand format et numérique chez Le Bélial’)

PSF2

Rêves de gloire de Roland C. Wagner : Alter ego d’Ayerdhal, R.C. Wagner a également disparu trop tôt. Il offrait avec ce roman une uchronie à plusieurs voix réellement immersive et bien construite. Rêve de gloire fait partie de ces romans qui permettent de voir le monde autrement, de le rêver autrement, et de se dire que cela aurait pu arriver, que cela pourrait arriver… (Disponible en grand format et numérique chez L’Atalante et en poche chez Folio SF)

Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro : Une pièce en trois actes sous le mistral d’une Marseille en pleine rébellion lors des guerres de religion. Un court roman, un style sans fioritures mais le mot juste, toujours, et une puissance d’évocation qui jaillit du texte à chaque paragraphe. (Disponible en grand format et numérique chez ActuSF)

Steampunk, de vapeur et d’acier de Didier Graffet et Xavier Mauméjean : Magnifique ouvrage, dont les illustrations résolument steampunk de Didier Graffet sont accompagnées de chouettes nouvelles écrites par Xavier Mauméjean. (Disponible en beau livre chez Le Pré-aux-Clercs)

Trois oboles pour Charon de Franck Ferric : De la fantasy mythologique, âpre et puissante, désespérée mais revigorante. (Disponible en grand format et numérique chez Denoël Lunes d’encre)

Une vie après l’autre de Kate Atkinson : Plusieurs vies pour une seule femme, deux guerres mondiales et autant de destins improbables ou non. Un roman anglais à la plume délicate qui ouvre le champ des possibles. (Disponible en grand format et numérique chez Grasset)

PSF3BD, mangas et Comics

Akira de Katsuhiro Otomo : Le fameux manga post-apocalyptique qui aura fait tant d’émules. Son impact à la lecture reste toujours aussi grand aujourd’hui. Un must absolu. (14 tomes disponibles chez Glénat)

Black Science de Rick Remender, Matteo Scalera et Dean White : Une série de SF déjantée où un petit groupe de scientifiques se retrouve projeté dans des univers parallèles et tente de rentrer chez lui. (2 tomes disponibles chez Urban Comics, le 3ème en janvier)

Le Château des étoiles d’Alex Alice : La conquête de l’espace en 1868, en pleine révolution industrielle. Dessins à l’aquarelle. Magnifique. (2 tomes disponibles chez Rue de Sèvres)

Daytripper de Gabriel Ba et Fabio Moon : Une histoire toute en douceur qui raconte la, les vies (ou plutôt les morts) de Brás de Oliva Domigos, écrivain d’élégie pour un journal local. Chaque chapitre est l’occasion de raconter un morceau de sa vie et… d’une de ses morts possibles. Une BD toutes en douceur sur la vie et les tournants qu’elle pourrait prendre parfois. (1 tome disponible chez Urban Comics)

Mascarade de Florence Magnin : une BD dans la même thématique que Dévoreur qui suit une jeune fille au début de l’adolescence qui découvre une magie dans des masques. Un histoire entre contes et réalités qui profite admirablement du dessin de Magnin qui magnifie les parties se déroulant dans les mondes des contes. (1 tome disponible chez Daniel Maghen)

BDPSF1

Le Maître d’armes de Dorison et Parnotte : Un one-shot efficace mené tambour battant en pleine proto-guerre de religion. (1 tome disponible chez Dargaud)

Nefer : Chants et contes des premières terres d’Arnaud Boutle : Un magnifique album plein d’imagination avec une héroïne forte et intelligente. Un cadeau qui devrait faire son effet ! (1 tome disponible chez Delcourt)

Northlanders de Brian Wood : Tout le cycle violent et très documenté des Vikings de Wood en trois imposants volumes. Encore un beau travail éditorial de Urban Comics. (3 tomes disponibles chez Urban Comics)

Sandman de Neil Gaiman : La série de romans graphiques désormais célèbre de Neil Gaiman, avec pour protagoniste le marchand de sable. (6 tomes disponibles chez Urban Comics, un 7ème en janvier)

Seconds de Bryan Lee O’Malley : un roman graphique tout en finesse de 330 pages autour des choix que nous faisons et leurs conséquences à assumer. Graphisme kawaï. (1 tome disponible chez Dargaud)

BDPSF2

Théo Sinclair est l’Oeil de la nuit de Lehman, Gess et Delf : A la frontière entre la lumière et les ténèbres, entre l’humain et l’inhumain, entre le possible et l’incroyable, se trouve le surhomme qui deviendra le Nyctalope… (2 tomes disponibles chez Delcourt, le 3ème en janvier)

The Sixth gun de Cullen Bunn et Brian Hurtt : Une série avec des pistolets maudits, des cowboys, des zombies, sorciers et autres joyeusetés ! (5 tomes disponibles chez Urban Comics, le 6ème en février)

Übel Blatt d’Etorouji Shiono : Au cœur d’un monde qui sombre et s’effondre, une quête vengeresse peut-elle se changer en combat pour la justice ? (18 tomes de 0 à 17 tous disponibles sauf le 9, chez Ki-oon)

Universal War One de Denis Bajram : Mélange de space-opera flamboyant et de voyage dans le temps, cette saga illustrée de main de maître par Denis Bajram (qui en est aussi le scénariste) est une œuvre incontournable du genre. La suite, Universal War Two, est en cours de parution. (6 tomes disponibles chez Soleil)

Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro : Une BD hilarante, un bijou dystopique absurde autour d’un auteur de BD devenu l’ennemi numéro un pour avoir oublié la carte de fidélité du supermarché. Bourré d’humour, de jeux de mots, on rit à chaque page. Pour 13 euros, il est aussi multi-primé, autant ne pas se priver ! (1 tome disponible chez 6 pieds sous terre)

BDPSF3

DVD

A la poursuite de demain de Brad Bird : Parce que les mondes noirs, c’est has been (dixit Anudar !)

Ant-Man de Peyton Reed : Un super-héros Marvel atypique et bien plus intéressant qu’on ne pourrait le penser de prime abord.

Ex-Machina de Alex Garland : La surprise du chef, un huis-clos sur l’intelligence artificielle, avec des acteurs au service de l’histoire. Pas d’esbroufe ici, mais une ambiance oppressante et une intrigue qui désoriente efficacement le spectateur.

The Imitation game de Morten Tyldum (avec l’excelllllent Benedict Cumberbatch) : biopic sur Alan Turing, qui décrypta le code Enigma, ce qui fut un tournant de la Seconde Guerre Mondiale. Les amateurs d’histoire, d’informatique ou de SF savent aussi qu’il est le père de l’ordinateur. On soulignera le jeu magistral de Benedict Cumberbatch, mais on n’en attendait pas moins de lui ! Émotion et indignation garanties.

Interstellar de Christopher Nolan : Certes il n’est pas sans défaut, certes il n’est pas toujours scientifiquement très juste, mais au rang des films procurant ce fameux vertige science-fictif, le « sense of wonder », on n’a pas fait mieux en 2014-2015 qu’Interstellar.

Mad Max Fury Road de George Miller : Un scénario famélique mais des images superbes, une bande-son qui arrache, un film plein de bruit et de Furiosa !

Une merveilleuse histoire du temps de James Marsh : biopic sur la vie privée de Stephen Hawking. Le parcours de vie de ce génie scientifique vous remuera.

Pixels de Chris Columbus : une comédie 100% culture geek, pour mettre un peu de légèreté sous le sapin.

DVDPSF

Sans oublier les lauréats du Prix Planète SF !

prix planete sf600

N’hésitez pas à nous rejoindre sur le forum 😉