Les chroniques du jury, volume 1

gandalfreading-a-book

Tu te demandes, public, ce que fait le jury du Prix Planète-SF entre deux cérémonies. Ton intérêt est légitime et compréhensible.

Pénètre donc dans le saint des saints ! Viens assister au lent processus de sélection, à la lente infusion d’où finira par émerger le lauréat du Prix 2014 ! Viens voir ce que les jurés lisent, chroniquent, comment ils plongent tête la première dans l’océan des éligibles, quel vil minerai ils tamisent pour en extraire quelques pépites.

Première semaine de compte-rendu :

Le jury a travaillé dur. Voici ses premières impressions, dans l’ordre alphabétique des titres (ce qui explique que certains jurés n’apparaissent pas, n’ayant pas chroniqué les dits titres).

Ceci n’est bien sûr que le volume 1 de la récapitulation. Tous les titres lus seront, semaine après semaine, recensés ici.

Efelle a lu Chansons de la Terre Mourante vol. 1 (Anthologie hommage à Jack Vance)

Gromovar a lu Alif l’invisible (G. Willow Wilson), Au fil du temps (GRR Martin), Chansons de la Terre Mourante vol. 1, Chansons de la Terre Mourante vol. 2

Julien a lu Cœurs de rouille (Justine Niogret)

Lhisbei a lu Atomik Aztek (Sesshu Foster)

Lune, la plus sérieuse des Istari, a beaucoup œuvré. Elle ramène donc :

All Clear (Connie Willis), Black Out (Connie Willis), Ceux de l’autre rive (Christopher Buehlman), Cœurs de rouille (Justine Niogret), Comment j’ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l’amour (S.G. Browne)

Tigger Lilly a lu All Clear (Connie Willis)

Voila. On y retourne. A bientôt pour la suite

gandalf book

Noël approche. Pensez aux lauréats

Noël approche. Chacun va se demander quoi offrir ou s’offrir. Le Planète-SF proposera très prochainement une sélection d’idées de qualité.

En attendant, les trois lauréats du Prix Planète-SF des blogueurs sont trois valeurs sûres, presque trois incontournables pour l’honnête homme de l’imaginaire. Rappelons donc quels sont ces excellents ouvrages :

Cleer, de L.L. Kloetzer, lauréat 2011

La fille automate, de Paolo Bacigalupi, lauréat 2012

La maison des derviches, de Ian McDonald, lauréat 2013

Vous pouvez donc sans crainte y aller voir. Ce sont trois très bons romans et, chacun dans son genre propre, trois approches représentatives de ce que l’imaginaire peut proposer de meilleur.

Lauréats

Il n’en reste qu’un

Nominés2013

La délibération s’est tenue.

Quatre romans de qualité ont été affamés durant plusieurs semaines avant d’être lâchés ensemble dans notre arène.

Après deux heures de combat violent, seul le vainqueur en est sorti, couvert du sang et des tripes des autres. Pantelant, il grommelait des mots parmi lesquels on reconnut « ennemis », « lamentations », « femmes ». Il nous revint alors de l’acclamer et de le célébrer.

Vive le lauréat 2013 du Prix Planète-SF des blogueurs.

Last but not least. Pour savoir qui c’est, il faudra venir au Bar de Mme Spock samedi 2 novembre à 11 heures.