Une auteure dans le jury PSF

Guide de l'uchronie de Lhisbei

J’aurais aimé vous dire que le jury PSF est tellement excitant que les auteurs se battent pour y être admis. Ce n’est pas ça. C’est encore mieux.

Lhisbei, membre fondateur du PSF et Grande Archiviste du Jury, vient de terminer un très complet Guide de l’Uchronie, rédigé dans la sueur avec son complice Bertrand Campeis, et publié par ActuSF.

Indispensable à l’honnête homme, le guide est truffé d’informations, de conseils culturels sur tous les supports possibles, et d’interviews (dont une de l’immense Robert Silverberg).

On admirera les deux auteurs, très concentrés, en pleine première séance de signature commune aux Rencontres de l’Imaginaire 2014 à Sèvres.

Lhisbei signature Sèvres

Photo : René-Marc Dohlen, 2014

Noël approche : les suggestions du jury

Joyeux Noel zombie

Aucun doute, Noël est proche. Qu’offrir aux parents, aux amis, aux meilleurs ennemis ?

Le jury du PSF et cet aimable Père Noël se sont creusés les méninges pour trouver de bonnes idées de cadeaux. Voici donc quelques livres, BD, films qu’on peut offrir sans risque de tomber à côté.

L’avantage est double pour celui qui tirera une idée de cette liste. D’une part, il n’y trouvera que du bon, certifié PSF. D’autre part, si le cadeau ne plait pas, il pourra faire porter la responsabilité au jury du PSF. On gagne à tous les coups.

Voici donc, par catégories et dans l’ordre alphabétique (avec parfois info et/ou lien), la liste de Noël du PSF :

Livres :

FictionsNoelPSFsmall

 

Anno Dracula, Kim Newman, Dracula a épousé la reine Victoria pour… le pire.

Complications, Nina Allen, un recueil de nouvelles construit comme un mécanisme d’horlogerie fine.

Destination Ténèbres, Franck M. Robinson, (space-opera / Poche, éditions Folio SF) : un excellent space-opera doublé d’un thriller intelligent. Il est porté par son narrateur à la recherche de ses souvenirs. L’intrigue de ce huis-clos est excellemment menée par l’auteur, qui crée un contexte crédible, tant du point de vue de la technologie futuriste frappée d’obsolescence que des changements sociologiques induits par un voyage interstellaire de deux millénaires.

Dune, Frank Herbert, Faut-il le présenter ?

Je suis ton ombre, Morgane Caussarieu, une réécriture aussi contemporaine qu’intemporelle du mythe vampirique.

La petite déesse, Ian Mc Donald, un très bon recueil de nouvelles de SF.

L’océan au bout du chemin, Neil Gaiman, sur l’impuissance enfantine face au monde, surtout s’il est surnaturel.

L’opéra de Shaya, Sylvie Lainé, pour ses rencontres extra-terrestres atypiques.

Manesh, Stefan Platteau, fantasy mythique.

Mordred, Justine Niogret, fantasy historique.

Notre-Dame des loups, Adrien Tomas, court, fun, nerveux, un western lycanthrope.

Terminus radieux, Antoine Volodine, post-apo post-soviétique fantastique et crépusculaire.

Terremer, Ursula Le Guin, parce qu’un classique sous le sapin c’est bien.

Vongozero, Yana Vagner, (post-apo / Grand format, éditions Mirobole) : roman post-apocalyptique réaliste, prenant et sous tension permanente. Il prend la forme d’un road-trip dans l’hiver russe. Plein d’excellents ingrédients anxiogènes, c’est sans aucun doute un des meilleurs post-apo de l’année.

BD, albums solos ou séries:

BDnoelPSFsmall

 

Série D. 3 tomes, série terminée. Une belle réinterprétation de Dracula.

De cape et de crocs, tome 11 (et les 10 qui précèdent). La plus belle plume de la BD française.

East of West, de la SF mâtinée de post-apo, un peu complexe mais intéressant, de Jonathan Hickman et Nick Dragotta (2 tomes parus).

Le Château des étoiles d’Alex Alice où la conquête de l’espace commence un siècle plus tôt.

Saga, un space opera flamboyant avec des personnages originaux et attachants, de Brian K. Vaughan et Fiona Staples (3 tomes parus).

Steampunk, De vapeur et d’acier de Xavier Mauméjean et Didier Graffet où textes uchroniques et illustrations se répondent pour offrir un monde différent.

Übell Blatt, manga de dark fantasy de Etorōji Shiono.

Urban, 3 tomes, Roberto Ricci et Luc Brunschwig. SF, brillant.

Films (dispos en DVD) :

DVDnoelPSFsmall

 

Captain America, le soldat de l’hiver, Cap., le Shield, Natasha Romanov.

Chuck, de Josh Schwartz et Chris Fedak (5 saisons, terminée) : un série SF et d’espionnage geek à souhait, et bien fun, avec un acteur principal plus charismatique qu’il n’y parait. C’est déjanté. Si vous êtes nés dans les années 70/80 c’est vraiment la série que vous pourriez « kiffer grave ».

Edge of tomorrow, où la boucle temporelle dans une guerre apocalyptique secoue le spectateur.

Il était temps, de Richard Curtis (Comédie dramatique et voyage dans le temps) : une comédie dramatique sur l’amour, non seulement conjugal mais aussi filial. Sur ces petites choses qu’on aimerait pouvoir corriger, et sur ces grands événements qu’on voudrait contrôler ou empêcher. C’est une magnifique histoire de famille et de vie, à la fois drôle et triste, portée par des acteurs à la hauteur.

Les gardiens de la galaxie, car je s’appelle Groot.

L’ile de Giovanni, pour les émotions.

Only Lovers Left Alive, le meilleur film de vampires depuis une éternité.

Maléfique, un film sur une sorcière qui ne l’est guère.

Même pas Mort, Prix Planète-SF des blogueurs 2014, JP Jaworski parle

Le Planète-SF est heureux d’annoncer que le Prix Planète-SF des Blogueurs pour 2014 a été attribué à Même pas Mort, l’époustouflante fantasy celtique de Jean-Philippe Jaworski, publié aux Moutons Electriques.

Meme-pas-mort

Félicitations méritées à l’auteur qui a eu la gentillesse d’écrire quelques mots pour réagir à son Prix et ouvrir d’intéressantes perspectives :

Quelques mots de gratitude

Comme j’ai eu la légèreté de sécher les Utopiales au moment de la remise du Prix Planète-SF 2014, j’ai craint que ma désaffection ne reflète pas le plaisir sincère que j’éprouve à recevoir ce prix. C’est pourquoi j’ai proposé aux membres de la communauté Planète-SF de leur adresser cette petite tribune. Qu’on ne se méprenne pas sur mon absence à Nantes : je suis heureux et honoré de voir Même pas mort ainsi distingué. Nous sommes même deux à en être touchés : l’auteur comme le lecteur.

En entreprenant la composition de Même pas mort, en tant qu’auteur, je redoutais de perdre une partie de mon public. J’avais conscience d’écrire une fantasy moins canonique, moins drôle, moins accrocheuse que celle de Gagner la guerre ; je craignais de désorienter certains de mes lecteurs. Le Prix Planète-SF vient me rassurer : malgré son changement de sujet et de tonalité, ce prix atteste que mon roman celtique a su toucher d’autres imaginaires et que j’ai pu partager, au moins en partie, mon horizon d’attente.

Quant au lecteur que je suis, il est aussi très heureux de recevoir le Prix Planète- SF parce qu’il s’agit d’un prix de blogueurs. C’est-à-dire le coup de chapeau décerné par des lecteurs critiques. Étant moi-même un public difficile – comprenez par là un lecteur vétilleux et inconstant – je suis très flatté de voir mon roman ainsi élu par un jury dont la motivation est avant tout le plaisir de lire des littératures de l’imaginaire. Du reste, je n’ai que trop conscience que ce qui fait la vie d’un livre, c’est sa réception. L’univers, les personnages, le drame ne vivent pas sans le regard et l’émotion des lecteurs. Un prix des lecteurs est donc, plus encore qu’un compliment, une contribution à l’existence de la fiction ; un prix des blogueurs, ces salonniers virtuels qui font et défont les prescriptions, s’avère d’autant plus précieux.

Enfin, le fait que le Prix Planète-SF couronne œuvres de science fiction comme de fantasy en redouble la valeur. En tant que roman de fantasy historique, Même pas mort relève d’une intention symétrique à celle de bon nombre de romans prospectifs. La rétrospection anthropologique à laquelle j’invite les lecteurs, même si elle paraît très éloignée de nos sociétés et de nos préoccupations, pose une question qui me semble d’actualité. Bellovèse, mon héros, est au seuil d’un changement de civilisation. Le monde traditionnel dans lequel il vit n’a que l’illusion de la stabilité : tout change autour de lui, et il est l’objet comme le sujet de cette mutation. En ce sens, malgré son archaïsme, c’est un personnage terriblement contemporain : la migration dans laquelle il va se lancer ne peut que nous interroger sur les grands flux migratoires, parfois tragiques, que le monde continue à vivre. Quand elle soulève des problématiques de ce genre, la fantasy me semble être la sœur de la science fiction. Par son caractère transversal, le Prix Planète-SF me permet de revendiquer cet autre volet du récit de fantasy. C’est donc une distinction qui fait sens, et que je suis d’autant plus honoré de recevoir.

JP Jaworski by DaylonCrédit photo : Daylon

Prix Planète-SF des Blogueurs 2014 : Phase de vote

Humour vote

Mardi 1er juillet : Le vote est ouvert pour 10 jours

La phase de proposition est close depuis minuit. Jurés et forumeurs ont proposé les ouvrages qui leur ont paru dignes de faire partie de la première liste (ci-dessous). Il s’agit maintenant de voter dans cette liste pour choisir les quatre livres qui formeront la short-list sur laquelle les jurés délibéreront à l’automne.

Qui peut voter et comment ?

Rappel du règlement :

  • 11.  Les jurés votent pour quatre ouvrages de la liste en classant leur vote, et il est appliqué aux ouvrages un barème de points correspondant à celui du championnat de Formule 1 (soit 25 pts, 18 pts, 15 pts, 12 pts).
  • 12.  Les membres inscrits du forum peuvent voter pour un, deux, trois ou quatre ouvrages de la liste (qu’ils doivent avoir lus, une chronique bloguée ou une phalange de doigt sectionnée par une page tranchante pouvant servir de preuve). Le même barème de points est utilisé pour les votes des membres, leur vote s’ajoutant à ceux, obligatoires, des jurés. La durée de cette phase est de dix jours.
  • 13. Les points attribués sont additionnés, ce qui donne un classement des ouvrages proposés. En cas d’égalité aux places 1, 2, ou 3 les deux ouvrages sont sélectionnés et la place inférieure disparait du classement (c’est à dire par exemple : Premier, premier, troisième, quatrième). En cas d’égalité à la place 4, on comptera le nombre de places pour départager. S’il y a toujours égalité, les deux ouvrages seront retenus.
  • 14. Les quatre premiers de la liste sont les nominés et forment la short-list (liste restreinte).

Quelle est la liste à l’issue de la phase 1 ?

Titre Auteur Editeur
All Clear Connie Willis Bragelonne
Aucun homme n’est une île Christophe Lambert J’ai Lu Nouveaux Millénaires
Ch3val de Troi3 Eric Nieudan Bragelonne/Snark
Complications Nina Allan Tristram
Dominium Mundi François Baranger Critic
Drift Thierry Di Rollo Le Bélial
Durée d’oscillation variable Martin Lessard Long Shu Publishing
Harmonie Project Itoh Eclipse
Hysteresis Loïc Le Borgne Le Bélial
La constellation du chien Peter Heller Actes Sud
La petite déesse Ian McDonald Lunes d’Encre
Le chemin des dieux Jean-Philippe Depotte Lunes d’encre
Les quinze vies d’Harry August Claire North Delpierre
Manesh Stefan Platteau Les Moutons Electriques
Mausolées Christian Chavassieux Mnémos
Même pas mort JP Jaworski Les moutons électriques
Mordred Justine Niogret Mnémos
Morwenna Jo Walton Lunes d’Encre
Sous l’ombre des étoiles Thomas Géha Rivière Blanche
Talulla Glen Duncan Lunes d’Encre

Comment voter concrètement ?

Le fil sur le forum rejoint en cliquant ici vous dira aussi comment faire. Il faut nommer par MP à Gromovar le ou les ouvrages (dans l’ordre s’il y en a plusieurs) pour le(s)quel(s) vous votez.

Prix Planète-SF des Blogueurs 2014 : Ca commence

Humour vote

15 juin : Lancement de l’édition 2014 du Prix Planète-SF des Blogueurs.

L’édition 2014 du Prix démarre aujourd’hui ! Comme l’année dernière, les membres inscrits du forum Planète-SF sont invités à proposer un ouvrage, paru entre le 1er avril 2013 et le 31 mai 2014, sur le forum. Les suggestions sont ouvertes jusqu’au 30 juin. Les résultats de ce 1er tour de nominations (incluant aussi les choix, d’abord confidentiels, du jury) seront publiés dans la première semaine de juillet.

Les dates d’éligibilité sont décalées volontairement pour permettre de sélectionner un livre publié si près de la limite précédente qu’il n’aurait pu être lu ou proposé que par très peu de forumeurs. N’hésitez donc pas à proposer un ouvrage publié il y a longtemps si vous le jugez meilleur que le reste de la production. La cette seule limite à cette règle est qu’un ouvrage arrivé en short-list l’an dernier ne peut être reproposé.

Rappelons donc la short-list 2013 :

22/11/63 (Stephen King), Anamnèse de Lady Star (L. L. Kloetzer), La maison des derviches (Ian McDonald), Le calice du dragon (Lucius Shepard)

 

Quels sont les ouvrages nominables en 2014 ?

Voici un rappel du règlement :

  • 1. Le prix Planète-SF des blogueurs récompense chaque année le meilleur ouvrage inédit publié durant l’année écoulée. Est inédit tout ouvrage composé de textes non publiés précédemment. Par extension, est déclaré inédit tout recueil de nouvelles contenant au moins 2/3 d’items inédits (nouvelles ou rédactionnel) et tout roman dont moins de 50% de la pagination serait issu de textes antérieurement publiés.
  • 2. La langue de publication doit être le français, quelle que soit la langue d’origine.
  • 3. L’ouvrage doit être un roman, ou un recueil de nouvelles d’un même auteur. Les anthologies ne sont pas prises en compte.
  • 4. L’ouvrage doit appartenir aux courants de la SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique). Il n’est néanmoins pas indispensable qu’il soit publié par un éditeur spécialisé.
  • 5. L’ouvrage doit avoir été publié (dépôt légal) entre le 1er avril de l’année précédente et le 31 mai de l’année du prix en cours.

Comment nommer un ouvrage ?

Nous avons juste besoin que vous nous précisiez le titre, l’auteur et sa maison d’édition ainsi que le lien vers votre post de blog. Un ouvrage proposé doit, sauf exception particulière, avoir été chroniqué.

Et comme vous le voyez sur notre affiche, nous tenons le plus grand compte de vos votes 😉

Pour voter sur le forum, cliquer ici.

Les chroniques du jury, volume 8

gandalfreading-a-book

Dernière volée avant l’ouverture des votes pour les forumeurs. Fortitude a été une réussite ; la blogosphère est sûre que le Prix 2014 ira aux Micro-Humains, de Bernard Werber. Overlord peut maintenant commencer.

Pas de tendance particulière sur cette dernière récapitulation. De la nouveauté, tous azimuts.

Ada, de Masaki Yamada, par Lhisbei

Complications, de Nina Allen, par Lhisbei

Dominion, de CJ Sansom, par Gromovar et Lhisbei

Dominium Mundi t2, de François Baranger, par Lune

Dresseur de fantômes, de Camille Brisot, par Lune

Les cités englouties, de Paolo Bacigalupi, par Xapur

Notre-Dame des Loups, d’Adrien Thomas, par Lune

Silo Origines, de Hugh Howey, par Gromovar et Lune

Talulla, de Glen Duncan, par Gromovar

Vlast, de Peter Higgins, par Lhisbei

Nous revenons sous peu. Stay tuned !

gandalf book